Anxiété et schizophrénie

Dans la schizophrénie, l’anxiété est un signe clinique positif.

Elle est toujours majeure, extrêmement douloureuse. Elle peut générer soit une agitation, soit au contraire un état de stupeur.

Dans la forme la plus sévère, le patient ne peut même pas verbaliser cette angoisse : elle se lit sur son visage et se voit dans ses attitudes.

Elle peut même être anidéique c’est-à-dire sans contenu : elle ne peut donc même pas être énoncée !

Elle nécessite une prise en charge psychologique et pharmacologique.

Je vous en réfère à l’article “Soigner la schizophrénie“.

Continuer la lecture de « Anxiété et schizophrénie »